Vivo a prouvé à plusieurs reprises sa faculté à innover. Entre le Vivo Nex S ou encore le gimbal introduit sur le Vivo X51, on peut même dire que la firme a été moteur d’innovation. Et elle ne compte visiblement pas s’arrêter en si bon chemin.
En fouillant dans la base de données de la WIPO, pour World Intellectual Property Organization, nos confrères de Let’s Go Digital ont mis la main sur un nouveau brevet déposé par la marque.
Un brevet se focalisant sur un système de caméra détachable plutôt bien pensé.
Ce n’est un secret pour personne, les constructeurs bataillent ferme pour faire disparaître nos caméras frontales. Après l’encoche, le poinçon et les caméras pop-up, ils travaillent ainsi désormais sur des caméras placées derrière l’écran de leur smartphone.
ZTE a été le premier à commercialiser un appareil de ce type, mais il ne sera pas le dernier. Le Galaxy Z Fold 3 de Samsung joue en effet lui aussi cette carte, avec cependant des résultats assez mitigés.
Vivo, de son côté, a eu une idée plus originale. Au lieu de placer la caméra frontale sous l’écran, le constructeur a en effet imaginé un système permettant… de la retirer.
Comme le montre le brevet déniché par nos confrères, le système proposé vient placer la caméra frontale dans une pièce amovible, une pièce se fixant sur la tranche supérieure du téléphone. Lorsqu’elle n’est pas utilisée, il est donc possible de la retirer.
Plutôt original, n’est-ce pas ? Certes, et si ce projet semble plutôt ambitieux, il peut être utile de rappeler que Vivo a été l’un des premiers constructeurs à développer une caméra pop-up, et ce alors même que tout le monde pendant que c’était impossible à l’époque.
Le module présenté dans ce brevet va en tout cas assez loin. Il embarque en effet deux capteurs et un flash. Mais surtout, la face cachée comporte un petit écran tactile. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette caméra peut être retournée. Et lorsqu’elle l’est, son afficheur vient compléter l’écran du téléphone afin de proposer un affichage full borderless.
La connexion se fait par le biais de petits connecteurs. Ils permettent au module de dialoguer avec le smartphone. L’attache est opérée par le biais d’aimants, des aimants suffisamment puissants pour permettre le bon maintien de la pièce.
Il y a plus cependant. Ce module peut aussi fonctionner sans être connecté physiquement au téléphone. Il est alors possible de l’utiliser détaché pour prendre des photos à distance. Les contrôles étant alors déportés sur le téléphone.
Ce brevet est donc très intéressant, mais il reste un brevet. Rien ne dit que cette idée débouchera sur une application concrète.
Passionné, colérique, humain.
Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

source

Previous articleDas schnellste Android-Smartphone im AnTuTu im März 2022 war … – Schmidtis Blog
Next articleApple Says Record 2020 Mac Sales Attributed Primarily to MacBook Pro – MacRumors

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here